La commémoration du 50e anniversaire du discours « I HAVE A DREAM » aura lieu le 24 septembre 2013 à 18h >>

Il y a 50 ans Martin Luther King avait un rêve :

« Je vous dis aujourd’hui, mes amis, que malgré les difficultés et les frustrations du moment, j’ai quand même un rêve. C’est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain. Je rêve qu’un jour, cette nation s’éveillera pour vivre véritablement son credo : nous tenons ces vérités comme allant de soi, que tous les hommes naissent égaux ».

À travers « I Have a dream », sans doute le discours le plus connu du XXe siècle, Martin Luther King Jr. exprime son désir de voir coexister en harmonie les blancs et les noirs, tous égaux. Ce pasteur baptiste afro-américain d’Atlanta joue un rôle majeur dans le Mouvement pour les Droits Civiques et dans les manifestations non-violentes pour des droits afro-américains. Le combat dont il a été la figure de proue aboutit à l’adoption de la loi sur les droits civiques (1964 Civil Rights Act) qui abolit la ségrégation basée sur la race, le sexe, la religion, la couleur ou la nationalité.

Martin Luther King Jr. reçoit la même année le Prix Nobel de la Paix. Le 4 avril, 1968, il est assassiné par un ségrégationniste blanc sur le balcon du Lorraine Motel à Memphis (Tennessee).

Qu’en est-il de ce rêve?

Assistons aux préparatifs de cette marche et revivons tout le discours I HAVE A DREAM de Martin Luther King à travers le film THE MARCH, de James Blue.Diffusion de l’émission Premier Plan du 24 avril 1960, animée par René Lévesque qui dresse un panorama de la révolte noire dans les États du sud des États-Unis (Production : Radio Canada).

La commémoration du 50e anniversaire du discours « I HAVE A DREAM » aura lieu le 24 septembre 2013 à 18h >>