Ticket Régulier | $20.00

Acheter

À COEUR OUVERT AVEC JEAN-CLAUDE LORD

Co-présenté par

CAUSERIE Inclusion de la diversité à la télévision québécoise

Hommage à un pionnier de l’inclusion de la diversité à la télévision au Québec et une légende du cinéma : Jean-Claude Lord.
Il rencontrera le public pour une causerie sur la diversité à l’écran au Québec et partagera son parcours. Il est surtout connu pour Bingo, Les colombes, La grenouille et la baleine, Lance et Compte, Visiting Hours (mettant en vedette William Shatner et Michael Ironside) et tant d’autres. Mais au Festival Intl du Film Black de Montréal, on le reconnait surtout pour son amour de la diversité et son audace à inclure des acteurs noirs avec des rôles importants dans Lance et compte (1986), et pour avoir offert le rôle principale à une actrice noire, Linda Malo, dans la série policière Jasmine (1996), ce fut historique au Québec – à un moment où les mots « diversité » et « inclusion » n’étaient pourtant pas très à la mode.

BIOGRAPHIE

Jean-Claude Lord, premier chroniqueur cinéma à la télévision de Télé Métropole et Radio-Canada entre 1969 et 1972, est un cinéaste qui sait allier divertissement et réflexion dans le choix de ses sujets. C’est en partie ce qui fait de lui l’une des figures cinématographiques les plus connues du public québécois, qui l’honorait d’un premier succès commercial en 1972 pour son film Les Colombes. Il tourne ensuite Bingo (1974), qui sera le premier long métrage à s’inspirer de la crise d’Octobre, et lui vaudra également un succès retentissant. En 1976, il réalise Parlez-nous d’amour sur un scénario de Michel Tremblay, une description acide du showbiz québécois, avec en vedette Jacques Boulanger puis, en 1977, Panique, un thriller traitant de la pollution industrielle. Et finalement Eclair au chocolat un drame intimiste avec Lise Thouin.

Jean-Claude Lord entreprend ensuite une carrière internationale en réalisant un premier film en anglais, mettant en vedette William Shatner et Michael Ironside dans Visiting Hours (1981) qui, en une semaine, se classe deuxième au box-office américain. En 1985, il réalise Toby McTeague, un film pour toute la famille produit par Filmline International, et la série Lance et Compte, qui marque un point tournant dans l’histoire de la télévision d’ici par sa structure et par les cotes d’écoute phénoménales qu’elle obtient. La façon de faire de Jean-Claude Lord révolutionne la tradition québécoise et devient désormais un point de référence. Co-produite par TF1, elle est diffusée en France sous le titre de « Cogne et gagne ».

En 1988, le cinéaste revient au cinéma et signe le long métrage La Grenouille et La Baleine dans le cadre de la série des Contes pour tous produite par Rock Demers. Le film remporte de nombreux prix à l’étranger dont ceux du Jury et du Public au Festival de Laon (France), la Médaille d’argent au Festival international du film pour la jeunesse de Moscou, le Grand Prix du Festival mondial de la nature et de l’écologie des Îles Canaries et le Prix spécial de l’Organisation mondiale de la santé pour le meilleur film favorisant la communication, à Varna, en Bulgarie. Après Mindfield (1988), une production d’Allegro mettant en vedette Michael Ironside et Christopher Plummer, Jean-Claude Lord réalise Eddie Lives (1989), une production Scotti Brothers/Alliance, avec Michael Pare et Marina Orsini. En 1990, il tourne Landslide, une coproduction Angleterre-Norvège-Yougoslavie avec Anthony Edwards et Joanna Cassidy.

En 1994, travaillant de nouveau pour la télévision, il réalise trois épisodes de Sirens, une série produite pour Téléscène. L’année suivante, il co-scénarise et réalise Jasmine, une série télévisée de dix épisodes produite par Bloom Films et Verseau International, abordant la thématique du racisme et de l’immogration. Un autre très grand succès de cotes d’écoute au-dessus des deux millions de téléspectateurs à chaque semaine. Il enchaîne avec Lobby (1996), une télésérie produite par Sovimage, puis avec Diva, qui sera en ondes pendant trois saisons entre 1997 et 2000. Au printemps 1999, il scénarise et réalise la portion dramatique d’une minisérie de 4 heures produite par Robert-Guy Scully, Maurice Richard : Histoire d’un Canadien, mettant en vedette Roy Dupuis et Macha Grenon, diffusée l’automne suivant à Radio-Canada. Toujours pour la télévision, il écrit et tourne ensuite la série Quadra produite par Pierre Gendron, une minisérie de quatre épisodes sur le thème de la violence et du pardon, diffusée à Radio-Canada en mars 2000.

En plus du tournage de la télésérie L’Or produite par La Fête (Rock Demers), série localisée en Abitibi, à Vancouver et à Shanghai, Jean-Claude Lord a tourné Lance et compte, la Nouvelle Génération, suite de la série qui a tant marqué le public québécois. Il tournait au cours de l’été 2001 le conte de Noël Station Nord et au printemps 2002, la télésérie Undressed , produite par Taurus Films et Roland Joffe pour le réseau américain MTV. Il a terminé en 2003 une autre année de la télésérie Lance et Compte : La Reconquête, en 2006 Lance et compte : La Revanche  et en 2008 Lance et Compte : Le Grand Duel. Et il a co-écrit et co-réalisé au cours de l’hiver 2005 sa première réalisation en documentaire, L’Éloge du mensonge en amour, une production de Point de Mire pour Canal Vie.

En 2007 il réalise le long métrage télévision Summer House avec Lindsay Price pour Incendo, en 2008  Out of Control, en 2009 Ring of deceit avec Rebecca Mader et Second chances avec Melissa George toujours pour la même compagnie. Diffusés en Europe et aux USA.

En 2009 il réalise pour Orbi XXI un documentaire de deux heures intitulé Aimer son enfant malgré tout (Canal Vie), sur les parents dont les enfants sont atteints de maladies mentales avec le témoignage du joueur de hockey Guy Lafleur, obtenant les meilleures cotes d’écoute de l’année pour cette chaine, et en 2010 il publie son premier roman, Parfaitement Imparfait,  chez Libre Expression.

En 2012, il réalise quatre documentaires d’une heure intitulés Cris du Cœur, pour Orbi XX1 et Canal Vie. Il produiit, scénarise, réalise et anime un long métrage documentaire sur la confusion des valeurs en matière de sexualité intitulé « Les Criminelles », où des travailleuses du sexe éduquées et articulées nous font part de leur choix de vie librement consentis. Il réalise 16 épisodes de la série 30 Vies de Fabienne Larouche pour Aetios et Radio-Canada.

En 2013, il réalise 5 épisodes de la série, Les Jeunes Loups, pour le compte de Attraction Images et TVA. Il obtient l’appui des Productions J et de TVA pour écrire er réaliser un long métrage documentaire intitulé « Lise Payette, toujours plus haut , toujours plus loin ». Co-réalisation avec Flavie Payette-Renouf. Egalement présenté à Télé-Québec en 2014.

En 2015-16 il réalise 36 épisodes de la quotidienne de Fabienne Larouche, 30 Vies, pour Aetios et Radio-Canada et l’année suivante 40 épisodes de District 31, la plus populaire quotidienne de l’histoire de la télévision québécoise.

Événements dans cette série

Sept 27, 2019 - 19:30
Cinéma du Musée

Sept 28, 2019 - 9:30
La Grande Bibliothèque

Sept 29, 2019 - 9:30
La Grande Bibliothèque

Sept 29, 2019 - 15:00
La Grande Bibliothèque